Communiqué

Après deux ans d’activité, la jeune équipe d’ingénieurs algériens qui a introduit pour la première fois le concept de plateformes numériques de réservation de chauffeurs particuliers en Algérie, met tout son poids de gros pourvoyeur d’emploi au service de la réglementation de l’activité et de l’amélioration des conditions de travail de ses partenaires.

Hier petite équipe de jeunes férus de technologie ambitieux et novateurs, Yassir est aujourd’hui le leader incontesté du marché avec plus d’un million d’utilisateurs, plus de 11 000 chauffeurs-partenaires et la plus large couverture territoriale avec une présence dans 12 wilayas à travers le pays.Mais cette fulgurante ascension n’a pas fait perdre de vue l’essentiel à l’équipe dirigeante de Yassir pour qui, si l’objectif principal est d’offrir aux clients une solution de transport alternative viable, la réussite ne saurait être complète sans la création d’emplois pérennes.

« Nous sommesune Start-Up de jeunes engagés ; créer des emplois aux conditions de travail respectueuses de nos partenaires et développer le potentiel économique de notre pays fait partie de notre ADN »affirme en ce sens M. Mahdi Yettou, PDG du groupe Yassir.

Bien plus qu’une simple posture, Yassir est résolument engagé en faveur de l’amélioration des conditions de travail de ses chauffeurs-partenaires et est consciente de la nécessité impérieuse de disposer d’un corpus législatif pour régir l’activité du secteur. Yassir, en étroite collaboration avec les autorités algériennes et les diverses parties prenantes, prend activement part aux discussions devant conduire à l’élaboration et la mise en place prochaine d’un cadre juridique a même de garantir des conditions de travail respectueuses des chauffeurs-partenaire.

Ce sont ces conditions de travail avantageuses, en plus d’une rémunération attractive et évolutive, qui ont achevé de convaincre de nombreux chauffeurs de taxi qui battent désormais pavillon Jaune et Noir. Après avoir fait l’objet d’un rigoureux processus de sélection, ils bénéficient de formations dispensées par des experts du groupe qui couvrent autant les questions de sensibilisation à la sécurité routière que la qualité de l’accueil du client et font également l’objet d’une évaluation via un système de notation qui prend en compte les doléances des utilisateurs du service.

La mise en place d’un cadre juridique approprié, visant à réglementer l’activité et garantir le respect des droits des partenaires, viendra par ailleurs s’ajouter aux mesures fiscales incluses dans le cadre de la loi 18-18, portant loi de finances pour 2019, et qui, au travers de son article 10, consacre la création d’une nouvelle taxe pour les intervenants sur les plateformes numériques. Les chauffeurs-partenaires de la plateforme Yassirs l’acquittent de cette taxe depuis son entrée en vigueur au mois de janvier 2019.

« Nous sommes toujours disposés à écouter nos clients et nos partenaires et prendre en considération leurs doléances. Nous poursuivons, avec eux, nos efforts dans le but d’améliorer la qualité de nos offres commerciales, tout en améliorant les conditions de travail de nos équipes »a souhaité ajouter le PDG de Yassir en mot de fin.