Samsung Electronics a annoncé mercredi 21 février qu’il lancerait en avril un smartphone pliant adapté aux futurs réseaux 5G et coûtant près de 2.000 dollars (1.750 euros) dans le but d’inciter le consommateur à changer de modèle.

Le Galaxy Fold sera commercialisé le 26 avril, ont déclaré des responsables du groupe sud-coréen à San Francisco. L’appareil sera doté d’un écran de 4,6 pouces (11,7 cm) en position pliée et de 7,3 pouces (18,5 cm) une fois ouvert.

Il sera doté d’applications Facebook et Google spécialement conçues pour lui.

Le smartphone “est novateur parce qu’il répond aux sceptiques qui pensaient qu’on ne pouvait pas faire mieux”, a dit DJ Koh, directeur général de Samsung Electronics. “Nous sommes là pour leur prouver qu’ils ont tort”.

Samsung a également présenté plusieurs accessoires pour combattre de front Apple, tels des écouteurs sans fil Galaxy Buds pouvant être rechargés sans fil, une caractéristique qu’Apple a promis pour les AirPods mais qui n’est pas encore intégrée.

Samsung a également annoncé de nouveaux appareils photo, ainsi que des déclinaisons 5G pour ses Smartphone Galaxy.

Avec ces versions 5G du Galaxy, le coréen semble avoir pris de vitesse ses concurrents chinois dans la course à la technologie même si les smartphones ne pourront utiliser la 5G que sur un nombre réduit de réseaux inaugurés dans le courant de l’année.

Apple pour sa part ne devrait pas lancer de smartphone 5G avant la fin 2020, tandis que d’autres fabricants annonceraient leurs propres modèles de prochaine génération à l’occasion du salon World Mobile Congress la semaine prochaine.

Samsung a dit que ses combinés 5G seraient disponibles au début de l’été.

Les Galaxy 10 devront séduire des consommateurs peu enclins à passer à d’autres modèles n’offrant que peu d’améliorations technologiques. Ce fait explique que les ventes de smartphones n’avaient jamais été aussi basses en 2018.

Les Galaxy ridiges, hors 5G, seront disponibles le 8 mars, le S10+ coûtant 1.000 dollars au moins, le S10 ayant un prix de départ de 900 dollars et le S10e, plus petit, de 750 dollars.

Ils sont tous équipés d’un écran de type Amoled, plus contrasté et plus lumineux que les dalles LCD. Ils disposent aussi de plusieurs appareils photos et d’un système de recharge sans fil permettant d’alimenter d’autres équipements.

Ces combinés sont en concurrence avec l’iPhone XS d’Apple (999 dollars) et le Mate 20 Pro d’Huawei (858 dollars).

Samsung reste le numéro un mondial des smartphones avec une part de marché de 19%, suivi d’Huawei et d’Apple qui ont 13% et 12% respectivement.

Au quatrième trimestre 2018, les ventes de smartphones de Samsung ont fléchi de 5,5% contre un repli de 4,9% pour l’ensemble du marché, selon le cabinet d’études IDC.

Le groupe sud-coréen a annoncé le mois dernier que le bénéfice de sa division mobile sur les trois derniers mois de 2018 avait chuté de 38% sur un an.