Le service russe de supervision des communications, Roskomnadzor, a annoncé lundi l’ouverture de procédures administratives contre les sociétés Twitter et Facebook, qui n’ont pas dit comment et quand elles comptaient se conformer à la législation russe sur les données, rapporte l’agence Interfax.

Le dirigeant de Roskomnadzor, Alexandre Jarov, a précisé que Facebook et Twitter avaient un mois pour répondre, faute de quoi des poursuites seront engagées, précise Interfax.

La loi russe exige que tous les serveurs utilisés pour stocker les données personnelles des Russes soient situés en Russie.

La Russie a renforcé depuis cinq ans sa législation concernant internet, demandant aux moteurs de recherche de supprimer certains résultats et aux services de messagerie de révéler des codes de cryptage aux services de sécurités.

Pour le moment, les seuls moyens dont dispose la Russie pour faire respecter cette législation sont des amendes représentant seulement quelques milliers de dollars ou le blocage des services en ligne mis en cause, ce qui est techniquement difficile.

Exprimez-vous