La connexion internet a été de nouveau perturbée cette année comme ce fut le cas depuis plusieurs années. Le recours à cette mesure a été appliqué pour éviter les fraudes lors des épreuves du baccalauréat qui ont débuté ce dimanche 12 juin.

La connexion internet a été, une nouvelle fois, perturbée à cause des épreuves du BAC alors que le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, a affirmé qu’il n’y aura de coupures cette année.

Depuis la matinée de ce dimanche, les réseaux sociaux et les services de messageries ont été inaccessibles et des perturbations sont constatées sur la ligne fixe et via les opérateurs de la téléphonie mobile.

C’est pour la sixième année consécutive que les autorités ont opté pour cette mesure qui cause, selon des experts dans le domaine des TIC, d’importantes pertes financières pour les entreprises et l’économie du pays.

Ces mêmes experts s’interrogent pour savoir s’ils n’existent pas d’autres moyens pour lutter contre la fraude lors des examens de fin d’année outre que le recours au blocage de l’accès à internet.

Publicités