L‘Etablissement public de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA), a lancé la semaine passée une application électronique sous le nom « ETUSA MOB » devant faciliter aux clients le déplacement à travers son réseau de bus.

Le lancement de l’application et du site officiel de l’établissement www.etusa.dz s’est fait lors d’une visite d’inspection du ministre des Transport, Aïssa Bekkaï à un atelier de maintenance des bus de l’établissement, Ahmed Guermoul, dans la commune de Sidi M’hamed à Alger.

L’application permet à l’utilisateur des bus de l’Etusa de trouver et de programmer l’itinéraire du voyage depuis sa position actuelle, de connaître le réseau du transport de l’établissement, avec la possibilité de choisir la station et les lignes, de l’aider à se déplacer à travers le réseau, à travers une fonctionnalité qui lui permet de trouver toutes les stations à proximité.

L’application « ETUSA MOB » offre l’opportunité au client de déterminer ses lignes les plus utilisées en vue de suivre toutes les informations y afférentes. Lors d’une allocution prononcée à l’occasion, M. Bekkaï a indiqué que l’établissement ETUSA est considéré comme « une entreprise citoyenne qui a saisi le sens du service public qui repose sur la continuité et sur la concordance avec les besoins du citoyen et du service du citoyen en toute impartialité ».

Le ministre a souligné que le lancement par l’établissement d’un site web officiel et d’une application électronique est « une chose très positive », formant le vœu que toutes les sociétés relevant du secteur des transports, au nombre de 196 sociétés, suivent les pas de l’Etusa , lancent leurs sites électroniques interactifs avec le citoyen et consacrent une case dédiée aux doléances des citoyens.

Lors de sa visite à l’atelier central de maintenance relevant de l’établissement « ETUSA », inauguré début novembre dernier au niveau de l’immeuble « Ahmed Ghermoul » après sa rénovation, M. Bekkai a indiqué que « la maintenance est un facteur important dans tous les domaines des transports », remerciant les responsables de l’établissement pour « cet acquis » qui permettrait de « réduire les coûts et de maintenir la durée de vie et la disponibilité des bus, et partant d’atténuer les embouteillages dont souffre la capitale ».

Dans ce sillage, le ministre a rappelé que le nombre des bus stationnés est supérieur à celui des bus actifs à travers les établissements de transport urbain et suburbain dans certaines wilayas du pays, soulignant qu’une telle situation entraînera une baisse des prestations des établissements.

Et de poursuivre que son secteur avait connu auparavant une certaine anarchie en raison de « l’absence des responsables », ce qui a impacté négativement sur la qualité du service public dans le domaine des transports, précisant qu’il avait récemment opéré un mouvement qui a touché plusieurs directeurs de wilaya et avait donné des instructions à l’effet d’améliorer les prestations.

De son côté, le directeur général de l’Etusa, Yacine Krim a estimé que la numérisation était l’un des fondements de la stratégie de l’entreprise, conformément aux instructions de la tutelle et au programme d’action du Gouvernement, afin d’améliorer le service et de se rapprocher du client.

S’agissant de la maintenance, le responsable a affirmé qu’« Etusa » a pu réduire le pourcentage de bus stationnés à 22% sur 840 bus, ajoutant que le pourcentage autorisé globalement dans ce domaine est au maximum de 20%.

Il a aussi fait état de sa disposition à aider les établissements de transport urbain et suburbain à travers les wilayas du pays dans le domaine de la maintenance.

L’atelier central d’ »Etusa » se compose de plusieurs services, à l’instar de ceux de la rénovation mécanique, de la peinture et du suivi de la maintenance, qui est le cerveau de tous les services de l’atelier central et de ses sept (7) centres de maintenance à travers plusieurs communes de la capitale.

Publicités