Publicité

Un total de 65 projets ont été financés par l’Algeria Startup Fund (ASF) depuis sa création en octobre 2020, a indiqué jeudi à Alger M. Ahmed Haftari, Directeur général de ce fonds.

Sur les 247 demandes déposées par des porteurs de projets innovants durant sa première année, l’ASF a pris en charge 65 projets, a indiqué M. Haftari dans une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan à l’occasion du 1er anniversaire de la création de ce fonds.

Parmi ces projets financés 38 projets à « forte valeur ajoutée » dans les domaines d’industrie pharmaceutique, l’intelligence artificielle, les nouvelles technologies et l’économie de connaissance, a-t-il ajouté.

Publicité

La valeur financière de ces 38 projets s’élève à 400 millions Da financés par six banques publiques, a relevé le Dg de l’ASF.

Pour sa part, le président du conseil d’administration du Fonds, Mhanned Bourai a mis en avant « le rôle pivot » des six banques publiques dans la réussite des opérations de financement des projets innovants, soulignant que ces banques ont accordé à l’ASF un montant préliminaire pour entamer son fonctionnement estimé à 1,2 milliard Da.

Il a ajouté que ces fonds « fructueux » permettront l’émergence de sociétés algériennes « géantes » dans le domaine de l’économie du savoir.

Le Ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’économie de la connaissance et des startups Yacine El-Mahdi Oualid, a annoncé, lors de la conférence de presse, le lancement d’une plateforme numérique pour le fonds, qui permet aux porteurs de projets innovants d’enregistrer leurs projets « où qu’ils soient dans la patrie sans aucune barrière bureaucratique ».

A son tour, le Gouverneur de la Banque d’Algérie, Rosthom Fadhli, a affirmé le soutien continu des institutions bancaires à de tels projets afin de les mettre en œuvre sur le terrain.

Le président de l’organisation des opérations de la bourse, Abdelhakim Berrah, a quant à lui souligné le rôle de la valeur dans la création d’un écosystème permettant à ces institutions de se développer.

Dans le même contexte, il a appelé à intégrer les institutions bancaires privées dans le financement de tels projets, qui conduiront inévitablement à la diversification de l’économie nationale.

A l’occasion de la célébration du premier anniversaire de la création du Fonds, des expériences réussies de plusieurs start-up financées en partenariat avec le Fonds ont été présentées.

Publicité