Dans un entretien accordé au site d’information TSA, le responsable des roadmap et développement technologique chez Mobilis, Mehdi Naddaf, a indiqué que Mobilis se prépare au lancement de la 5G en Algérie.

« L’opérateur Mobilis (filiale d’Algérie Télécom) s’inscrit en droite ligne avec la technologie la 5G. Mobilis s’y prépare. Toutes ces acquisitions et toutes ces transformations vont aller dans le sens de l’établissement de la 5G dans un avenir proche », a-t-il indiqué.

À la question sur l’apport de la 5G pour le pays, M. Naddaf a expliqué que « la 5G, par définition, est une augmentation de débit. Traditionnellement, les opérateurs connectent les individus, la 5G va permettre connecter tous les objets ».

Le même responsable a expliqué à TSA que « l’essor de cette technologie va permettre une digitalisation plus rapide de l’écosystème algérien. Cela va ouvrir la porte à plein d’idées innovantes et d’opportunités économiques. L’opérateur est là pour accompagner ces derniers à atteindre leurs objectifs ».

Interrogé sur la sécurisation des données à l’ère de la 5G, il a indiqué qu’ »Il faut savoir que la sécurité est considérée dans l’architecture elle-même de cette technologie ».

Et d’ajouter : « L’intégrité, la sécurité et la non-divulgation des données sont considérées au plus haut niveau par les infrastructures mises en place par les opérateurs utilisant la 5G ».

À une question sur les risques de la 5G sur la santé, le responsale a affirmé que « d’un point de vue strictement technologique, je doute fort que ceci soit fondé. Les structures de standardisation et de normalisation, telle que l’OMS, sera plus apte à répondre à ces questionnements. Mais je pense que ces présomptions ne sont pas fondées ».

Publicité