Dans une enquête, des experts de l’ONU soupçonnent l’Arabie saoudite d’avoir piraté le téléphone de Jeff Bezos, patron d’Amazon, via sa messagerie WhatsApp. Le royaume pourrait avoir agi en représailles d’articles parus dans le Washington Post, titre de presse dont Jeff Bezos est également propriétaire.

Source : France 24