Le groupe médiatique Ennahar a annoncé dans un communiqué la suspension de son édition papier et l’arrêt de l’impression du journal à cause des difficultés financières.

Il est à rappeler que depuis le 16 février 2020, le quotidien Ennahar est privé de la publicité publique que lui délivre habituellement l’Agence nationale d’édition et de la publication (ANEP).

Cette dernière a cessé l’octroi de pages publicitaire, affichant les annonces des marchés publics, au journal de Anis Rahmani, actuellement en prison, alors qu’il en a bénéficié depuis plusieurs années.

Cette décision est intervenue quelques jours après l’arrestation et le placement sous mandat de dépôt de Anis Rahmani de son vrai nom Mohamed Mokadem.