Le site web du Front de libération nationale (FLN) est victime de piratage, survenu lundi soir et sa page d’accueil a été changée par un message posté par le hacker. 

Ce mardi, le message du hacker n’y figure plus puisque le site est inaccessible et n’est pas encore remis en marche.

Selon une capture d’écran du message partagée sur les réseaux sociaux, le hacker «L… DZ», a écrit : «Leave us alone! Leave Algeria alone!… We forgive », ce qui veut dire en français : «Laisse-nous tranquille! Laissez l’Algérie tranquille!… Nous pardonnons!».

Cet événement est survenu dans le contexte des manifestations contre le 5eme mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika.

Les réseaux sociaux sont devenus un outil redoutable de mobilisation massive des contestataires. C’est via Facebook notamment que les appels aux manifestations contre le 5e mandat ont été lancés.