L’Algérie a occupé la 49ème place dans le classement de l’innovation pour l’année 2020, établi par l’agence Bloomberg, intitulé indice de l’innovation « The Bloomberg Innovation Index » et publié hier, samedi 18 janvier.

Établi chaque année, le classement est le résultat d’une analyse des situations économiques pour des dizaines de pays en étudiant plusieurs critères liés à l’innovation.

Figurant pour la première fois dans le Top 60, l’Algérie a obtenu le score global de 51,24 sur 100 dans l’étude de l’agence Bloomberg qui a concerné pas moins de 200 pays, mais seuls 60 pays ayant des économies les plus innovantes ont été retenus pour le classement final.

Pour ce qui est des détails de l’étude analytique de Bloomberg, celle-ci s’est basée sur des indicateurs bien définis et qui sont au nombre de sept. C’est à travers ces mêmes indicateurs que le classement final a été établi.

Il s’agit des investissements dans la recherche, la valeur ajoutée manufacturière, la productivité, le dynamisme du secteur tertiaire, le nombre d’entreprises du secteur high-tech, le nombre de brevets déposés et le nombre de chercheurs par rapport à la population.

Pour le cas de l’économie algérienne et les remarques de l’étude Bloomberg par rapport aux indicateurs définis préalablement, dans cinq indicateurs, l’Algérie a obtenu des scores au-dessus de la moyenne.

Ainsi, l’Algérie a obtenu le score de 59 points sur 100 dans l’indicateur « nombre de brevets déposés » et 55/100 dans les indicateurs « productivité » et « nombre d’entreprises du secteur hi-tech ».

Dans l’indicateur « nombre de chercheurs par rapport à la population », elle a obtenu 54/100 et 51/100 dans l’indicateur « investissements dans la recherche ».

Cependant, s’agissant des indicateurs « valeur ajoutée manufacturière » et « dynamisme du secteur tertiaire », l’Algérie a obtenu des scores très bas à savoir respectivement 12/100 et 7/100.

Il est à signaler dans un autre cadre que pour le Top 60 de l’année en cours, en plus de l’Algérie, trois autres pays ont fait leur entrée dans le Top 60 de ce classement à savoir, l’Egypte (58ème), le Kazakhstan (59ème) et Macao (60ème).

Pour ce qui du reste des pays arabes, Les Emirats Arabes Unis ont occupé la 44ème, suivis de l’Afrique du Sud (50ème), la Tunisie (52ème), l’Arabie Saoudite (56ème).

Quant au Maroc, il a quitté le classement pour la deuxième année consécutive après s’être classé à la 50ème place dans les éditions de 2017 et 2018.

S’agissant des économies les plus performantes, l’Allemagne occupe le haut du classement en tant que pays le plus innovant dans le monde. Elle est suivie de la Corée du Sud qui s’est classée à la seconde place. Ce pays a, rappelons-le, a occupé la première place du classement durant six années consécutives.

Le Singapour se trouve à la troisième place où il a gagné trois places par rapport à l’édition précédente où il s’était classé sixième. La Suisse s’est classée en quatrième place.