Publicité

Quatre membres, sur les 46 que compte l’Académie algérienne des sciences et technologies figurent parmi les 2% meilleurs scientifiques au monde, selon un classement réalisé par la prestigieuse université américaine de Stanford, a annoncé l’Académie.

Il s’agit des Dr Houria Triki, Dr Adel Belouchrani, Dr Azzedine Bousekssou et du Dr Oualid Hamdaoui, activant dans diverses spécialités, la présidente de l’Académie, Pr Allab-Yaker, se réjouit de « ces très hautes distinctions scientifiques et technologiques internationales qui honorent autant l’Académie que l’Algérie ».

Ils on été sélectionnés par l’université de stanford en se basant sur la fréquence à laquelle leurs travaux son cités par d’autres scientifiques aux quatre coins de monde.

Publicité

Cette classification, ajoute-t-elle, vient s’ajouter à celle obtenue tout récemment par le Dr. Azzedine Boussekssou, établi en France et Directeur de Recherche-Classe Exceptionnelle, bénéficiaire d’une Bourse ERC sénior 2021 (avoisinant les 3 millions d’euros), attribuée par le Conseil Européen de la Recherche.

La bourse en question lui a été octroyée à la suite d’un projet sélectionné dans « un contexte hautement compétitif au niveau européen » et portant sur l’élaboration de « Matériaux moléculaires pour une nouvelle génération de muscles artificiels ».

Cela est considéré comme un pré-Prix Nobel dans une discipline donnée, souligne la directrice de l’Académie algérienne, avant de conclure: « Cela prouve que l’Algérie dispose d’un vivier de compétences qui ne demandent qu’à travailler pour peu qu’elles en aient les moyens et qu’elles bénéficient de la reconnaissance qu’elles méritent ».

Publicité