Le Procureur de la République près le tribunal de Annaba a requis ce dimanche une peine six mois de prison ferme à l’encontre de Mustapha Bendjama, journaliste et rédacteur en chef du quotidien local «Le Provincial».

Le Procureur a requis, en plus de six mois de prison ferme, le paiement d’une amende de 50 000 DA. Au terme du procès qui s’est ouvert aujourd’hui, le verdict est reporté au 2 février 2020.

Mustapha Bendjama a été poursuivi pour « incitation à attroupement non armé et opposition au déroulement de l’opération électorale ».