Publicité

Huawei Algérie a organisé Oran, en mois d’août dernier, la 7e édition du programme Seeds for the Future de Huawei. Retour sur ce programme qui a duré huit jours.

Début du programme Seeds :

Le coup d’envoi de la 7e édition du programme de développement des jeunes talents nommé « Seeds for the Future 2021 » (graines de l’avenir) a été donné le 29 août dernier au niveau de la résidence « Les Jasmins », à Oran.

Publicité

En effet, cette édition a connu une participation record de 21 étudiants issus des différents établissements et instituts de l’Enseignement supérieur. Il s’agit notamment des Instituts de télécommunications d’Alger et d’Oran et des universités de Houari Boumedienne à Alger, de Saida, de Bejaia, M’Sila, Batna et de l’Ecole nationale supérieure de l’Informatique.

Accompagnés par un professeur de l’Institut National Des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication (INTTIC), les 21 étudiants ont été sélectionnés pour suivre une semaine de formation à Oran et à Alger auprès des meilleurs experts chinois et formateurs algériens, et ce, du 29 août au 6 septembre 2021.

Le premier jour était réservé à l’accueil et au test anti-covid 19, une étape qui permet d’assurer un bon déroulement du programme durant les 6 jours de formation.

Reçus par les employés de Huawei Algérie au niveau de la résidence « Les Jasmins », les étudiantes et étudiantes étaient très timides et ne se connaissent pas encore entre eux.

Il convient de signaler que 2021 est la deuxième année où les graines de l’avenir suivent leur formation en ligne en raison de la restriction des voyages internationaux, mais cela n’a pas empêché d’organiser cette édition.

Pour la première fois, Huawei a invité des étudiants de 8 universités et instituts de différentes wilayas pour séjourner pendant 9 jours en équipe et ensemble dans deux villes algériennes, à savoir Oran et Alger.

Les Seeds étaient contents d’être parmi le groupe de Huawei au point de s’interroger et de poser des questions sur une multitude de sujets, en essayant de connaitre davantage le géant mondial des technologies de l’information et de la communication, Huawei. Les employés de Huawei étaient tout le temps à leurs côtés pour les orienter et les accompagner.

Déroulement de la formation

Durant les 8 jours de formation, les étudiants ont suivi des présentations sur l’histoire et les valeurs de l’entreprise de Huawei, des visites virtuelles des installations du groupe, des discussions techniques sur la 5G, l’intelligence artificielle (IA) et l’IOT, ainsi que des cours de développement personnel et de leadership sur la «conscience culturelle» et «l’efficacité personnelle».

Les Seeds étaient concentrés sur les cours en ligne projetés les matinées avec des étudiants égyptiens. Ils étaient partagés en groupes afin de pouvoir trouver des solutions à des problèmes réels de nos sociétés.

Partagée en 3 groupes, l’équipe algérienne s’est lancée dans trois thèmes de recherche, à savoir le recyclage le pain et le plastique, économiser l’électricité et lutter contre le gaspillage et lutter contre les feux de forêts.

Des sujets très intéressants choisis par les étudiants afin de pouvoir les résoudre en utilisant les technologies de l’information et de la communication.

En effet, le groupe qui a opté pour le thème économiser l’électricité et lutter contre le gaspillage a été classé premier parmi les 9 groupes (algériens et égyptiens). Lors de l’annonce des résultats, les étudiants lauréats étaient très contents suite à cette consécration.

Ainsi, le même groupe passera à la compétition avec des groupes d’autres pays.

Un projet innovant classé N°1 

En effet, c’est le Groupe G – ICR Dz qui a remporté la première place parmi les 9 participants. Le projet en question se concentre sur la résolution du problème énergétique en Algérie.

La demande d’énergie est loin d’être constante, et cela vaut également pour la tarification de l’énergie, car ceci coûte près de 5 fois plus cher de produire pendant la période de pointe entre 17h et 21h.

Après avoir identifié ce problème important, disait Soufiane Kara, chef du groupe gagnant, « nous prévoyons de le résoudre en créant une société de gestion de l’énergie, notre société s’occupera de l’installation de 2 composants clés dans les locaux du client. Un compteur intelligent et un thermostat intelligent », ajoutant que « les thermostats intelligents seront installés sur les appareils qui consomment le plus en période de pointe, comme les climatiseurs en été et les radiateurs électriques en hiver ».

Comme les bâtiments continuent d’être mieux isolés, il est possible, selon eux, de les préchauffer ou de les refroidir, ce qui permettra de décharger une partie importante de la charge loin de la période de pointe en les faisant avancer de quelques heures, ainsi que l’échelonnement du moment où ces appareils à haute consommation sont allumés pour éviter des pics de demande soudains.

Ainsi, la création d’un lien de communication bidirectionnelle entre les producteurs d’énergie et les consommateurs contribuera à accroître l’efficacité de la production, ce qui réduira les coûts énergétiques et les effets environnementaux.

Notre projet, expriment les étudiants, est porteur d’une solution, à l’avenir, en améliorant l’automatisation et la gestion du réseau énergétique, ainsi que l’intégration de tout nouveau dispositif à haute consommation comme les voitures électriques.

 « Nous considérons notre projet comme une étape nécessaire vers une solution complète au problème énergétique. Cela aidera les réseaux électriques existants à fonctionner plus efficacement et changera la façon dont les nouveaux sont conçus », concluent-ils.

Environnement familial 

Durant les 8 jours de formation, les étudiants sont convenus à vivre en famille et en équipe et ils étaient tout le temps dynamiques et sociables.

Durant cette période, deux fêtes ont été organisées en 6 jours. La première était l’anniversaire d’une accompagnatrice des étudiants. Les étudiantes sont venues demander l’autorisation de sortir acheter un gâteau pour l’anniversaire de notre collègue Feriel.

Malheureusement, ceci était interdit, car ils étaient en formation et stage bloqué donc personne ne pouvait quitter la résidence par crainte de contamination en covid-19.

Mais, les personnels de Huawei se sont chargés de commander un gâteau d’anniversaire afin de satisfaire l’équipe.

La deuxième fête avait eu lieu lors de la clôture du programme Huawei Seeds for the Future. Huawei a commandé un gâteau afin de laisser ce souvenir dans les têtes des étudiants qui avaient l’envie de sortir pour découvrir la capitale de l’Ouest du pays.

Chose qui a été faite au cours du dernier jour avant de rentrer sur Alger. Il a été question de faire un tour en groupe dans la ville d’Oran et d’aller également visiter les sites de Santa Cruz.

Les étudiants, dont la majorité sont venus de différentes wilayas, découvrent pour la première fois la ville d’Oran et ses monuments. Idem à Alger, les étudiants ont pu visiter le siège de Huawei Algérie et ont eu des explications et présentation par des experts et cadres de Huawei Algérie sur les différents volets techniques et ressources humaines.

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
Publicité