L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a adressé « un avertissement » à la chaîne privée Echourouk TV pour avoir diffusé lundi, une série humoristique « Dar Laadjab », ayant contenu « des propos malveillants portant atteinte à la dignité », outre « le non-respect des intérêts du pays ».

« Après avoir suivi la série humoristique Dar Laadjab en date du 27 avril diffusée par la chaine privée Echourouk TV, le réseau audiovisuel a relevé une déviation par rapport aux véritables objectifs du programme qui contenait des propos malveillants portant atteinte à la dignité, outre le non-respect des intérêts économiques et diplomatiques du pays et le non-respect des valeurs nationales et des symboles de l’Etat tel que définit dans la Constitution », a indiqué mercredi un communiqué de l’autorité.

Compte tenu de la « gravité d’un tel programme », ajoute la même source, le président de l’ARAV a adressé, le 28 avril courant, via un appel téléphonique, « aux responsables de la chaîne, un avertissement oral pour ces graves dépassements », indiquant qu’ils « se sont engagés à arrêter le programme et à prendre des mesures pénales contre l’équipe de cette série », laquelle devait « faire l’objet d’un contrôle préalable par la chaîne ».

Partant du principe que « la liberté est une responsabilité et non un moyen pour enfreindre les valeurs et porter atteinte à la dignité et aux intérêts du pays », l’ARAV a adressé un avertissement oral à la chaine Echorouk TV, relevant « la nécessité pour cette chaîne de se conformer aux règles et à l’éthique professionnelle », conclut le communiqué.

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), note-t-on, avait adressé dimanche un avertissement à la chaîne Numidia TV suite à la diffusion, vendredi passé, d’une émission de caméra cachée intitulée « Ana Wradjli » (Mon mari et moi) qui comprenait de « flagrantes infractions à l’éthique professionnelle ayant attenté à l’ordre public ».

APS