Algérie Télécom a réagi ce lundi 25 mars aux informations publiées sur les réseaux sociaux concernant le projet « Houria », dont la réalisation est confiée à l’entreprise Mobilink, appartenant à l’homme d’affaires Réda Kouninef.

Selon les informations publiées sur les réseaux sociaux, Algérie Télécom aurai perdu un procès intenté par les Kouninef contre l’entreprise publique.

Algérie Télécom a démenti ce qui a été publié sur les réseaux sociaux, en expliquant «qu’une convention a été signée en date du 19/10/2004 entre Algérie Télécom et l’entreprise Mobilink pour la réalisation du projet « Houria »».

Les délais de réalisation mentionnés dans la convention n’ont pas été respectés par l’entreprise chargée de réaliser le projet, ce qui a engendré l’arrêt du projet en 2010, sauf que l’entreprise Mobilink a esté en justice Algérie Télécom auprès du tribunal pénal d’El Harrach, en date du 18/12/2012 proclamant qu’Algérie Télécom doit impérativement payé les redevances à l’entreprise Mobilink avec la désignation d’un expert, le verdict a été proclamé en faveur de l’entreprise Mobilink.

Malgré l’opposition d’Algérie Telecom au compte rendu de l’expertise, cela n’a pas empêché le même tribunal de prononcer son verdict en 2015 qui consiste à valider la première sentence prononcée en 2013 et d’attester l’expertise, tout en effectuant une expertise complémentaire en procédant à la saisie conservatoire des comptes d’Algérie Telecom, en 2017 l’expertise complémentaire a présenté son compte rendu après une investigation, faisant suite au rapport , Algérie Telecom doit payer les redevances à l’entreprise MOBILINK estimées à 2,7 Milliards de Dinars.

Algérie Telecom a fait appel auprès de la Cour Suprême d’Alger, cette dernière atteste la sentence proclamée par le tribunal d’El Harrach établie le 11/04/2018 par une décision qui prend effet le 17 /05/2018.

La Cour suprême d’Alger a proclamé une saisie conservatoire sur tous les comptes d’Algérie Telecom ce qui a gelé toutes ses activités, obligeant ainsi Algérie Telecom à se plier à la décision définitive de la Cour suprême éditée par le tribunal de dar El Baida en date du 16/08/2018. Algérie Télécom se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires pour toute fausse information et confirme que la communication avec ses clients et l’ensemble des médias se fait par le biais de ses canaux officiels.