Plusieurs médias ont rapporté, ce mercredi 19 février, l’expulsion supposée, sur décision du président de la République Abdelmadjid Tebboune, du Directeur Général d’Ooredoo Algérie, Nikolai Beckers.

Le motif de cette expulsion est lié, selon les mêmes médias, « à la volonté de Nikolai Beckers de licencier 900 employés algériens exerçant chez l’opérateur de la téléphonie mobile ».

Ooredoo Algérie a réagi à ces informations tout en refusant de les confirmer ou de les démentir.

«Suite aux informations relayées par certains médias électroniques ainsi que sur les réseaux sociaux à propos du Directeur général, M. Nikolaï Beckers, Ooredoo Algérie ne peut faire de commentaires sur cette question à ce stade. Jusqu’à l’heure, Ooredoo Algérie est en train de recueillir les informations y afférentes », a affirmé ce mercredi l’entreprise.