Le Salon mondial du mobile (MWC22), qu’accueille depuis lundi Barcelone, donne une opportunité inespérée aux startups algériennes pour être au contact direct avec le monde de l’entreprenariat, de l’innovation et de se mesurer avec leurs homologues du monde entier.

Les startups algériennes sont représentées dans ce salon mondial, dédié aux technologies du mobile et aux startups, par l’accélérateur public de startups «Algeria Venture», qui participe à travers un stand qui se veut être une fenêtre sur la dynamique que connait ce secteur en Algérie.

La participation des startups algériennes, en pleine croissance ces dernières années, au salon 4YFN (4 years from now qui se tient en marge du MWC22) leur sera d’un grand apport «pour montrer leurs capacités, et créer de nouvelles opportunités de partenariat» avec des entreprises étrangères, a expliqué le directeur général, d’Algeria Venture, Sid Ali Zerrouki.

Elles pourront aussi bénéficier des opportunités d’investissement qui s’offrent lors de ce salon, qui regroupe 2.000 startups et qui attire quelque 150.000 visiteurs professionnels durant quatre jours, selon le responsable d’Algeria Venture, qui avait signé en juin dernier avec Huawei Algérie, un accord-cadre de partenariat pour la promotion et le développement de l’innovation et des structures d’appui aux startups.

Pour lui, les rencontres entre les participants à ce salon international seront également une occasion pour les investisseurs étrangers de s’imprégner du climat des affaires et des opportunités d’investissement en Algérie, qui possède tous les atouts pour devenir le futur hub technologique de l’Afrique du Nord.

De son côté, Adnane Ben Halima, vice-président en charge des relations publiques pour la région méditerranéenne et Afrique du Nord de Huawei, estime que la participation des startups algériennes à cet événement leur permettra de «s’exporter à l´étranger» et de nouer des partenariats avec les autres startups présentes au salon, venant d’une centaine de pays.

Pour ce responsable, Huawei Algérie, qui accompagne Algeria Venture et les startups algériennes dans ce salon, et qui a investi dans la formation de centaines d´étudiants en Algérie ces dernières années, mise sur ces opérations de parrainage, et de formation de haut niveau pour «encourager les jeunes talents à s’engager dans l’entrepreneuriat, l’innovation et l’économie numérique».

«A travers ce partenariat, nous visons à booster l’écosystème des startups algériennes et leur permettre de briller à l’international», a-t-il conclu, relevant l’importance qu’accorde son entreprise à «l’écosystème des startups et des talents en Algérie».

Publicités