Publicité

Le journaliste de Radio M, Anis Hamza Chelouche est décédé ce matin par noyade au niveau d’une plage de Aïn Beniane, à Alger.

La mort du jeune journaliste de 34 ans lors d’un reportage sous-marin a été confirmée par la Radio Web « Radio M ».

Un communiqué sur cette tragédie a été publié par Radio M dont voici le contenu :

Publicité

« Le journaliste présentateur Anis Hamza Chellouche, 34 ans, est mort ce jeudi matin par noyade à l’endroit dénommé Rocher Bleu à Ain Bénian.

Cette insupportable nouvelle a plongé l’ensemble de ses collègues de la plateforme Radio M, Maghreb Émergent et Interface Médias dans un état de sidération complet.

Hamza Chellouche incarnait de la vie. Nous n’avons pas de mots pour exprimer notre douleur.

Que dire de celle de ses parents ? Nous pensons fortement à eux. A sa maman et à son papa, journaliste, qui lui a inculqué l’amour et la passion de cette profession qu’est le journalisme.

Que Dieu leur apporte le courage nécessaire pour affronter un tel malheur.  Hamza Chellouche, présentateur de Doing DZ et co-animateur de Maranach Saktine sur Radio M, avait repris un statut de freelance au début de l’été afin de développer des projets professionnels.

Il tentait de réaliser, ce jeudi matin en compagnie d’un photographe, un reportage vidéo avec une caméra GoPro dans une grotte sous-marine connue des riverains.

La mer était agitée comme le montre la story publiée par notre défunt collège sur Instagram avant d’entamer son tournage. Il rêvait de lancer sa Chaîne YouTube avec une série de reportages « nature et société » en immersion dans différentes situations avec sa nouvelle caméra GoPro.

Pour nous, Hamza Chellouche, universitaire polyglotte, restera à jamais le symbole de la jeunesse qui s’est soulevée le 22 février 2019 pour recouvrer sa dignité et conquérir son droit à la liberté citoyenne.

Il a couvert sans cesse le Hirak populaire et a animé toutes les campagnes de solidarité avec les détenus d’opinion, en particulier les journalistes.

Hamza Chellouche a vécu et étudie en Europe mais il a fait le choix de l’Algérie. Il voulait faire briller son pays, son peuple, ses richesses plurielles, naturelles et sociétales. Il voulait surtout briller dans son pays.

Mais aussi faire briller, dans son émission Doing DZ, tous les jeunes qui comme lui, avait la passion de la réussite.

Sa passion à lui, l’a emporté ce matin d’un jour d’automne. Il nous laisse en héritage son sourire permanent, sa bonne humeur et son humour, sa foi en l’avenir et toute l’énergie de ses rêves. Nous sommes anéantis aujourd’hui. Mais nous allons renaître demain avec Hamza ».

Publicité