Le groupe Sonatrach a adopté des systèmes de prévention et de lutte contre les cybermenaces ciblant les données stratégiques et dispose de moyens technologiques lui permettant de faire face à ce type d’attaques, a assuré ce mardi 17 janvier un responsable au sein de la compagnie nationale des hydrocarbures.

S’exprimant sur les ondes de la Radio nationale, le directeur Sureté interne de Sonatrach, Mounir Belhocine, a affirmé que la compagnie nationale des hydrocarbures a mis en place des procédures et des systèmes de sensibilisation des utilisateurs pour se prémunir de ce type de menaces.

Une veille technologique et un développement d’expertise se font au sein de la compagnie», a souligné le même responsable.

«Aujourd’hui, la menace a évolué au plan technologique. Les sociétés pétrolières font face à une nouvelle menace qui est la cybermenace et qui peut cibler les systèmes de gestion, d’exploitation et les bases de données portant sur l’état des réserves, les installations et le processus de production», a-t-il relevé, tout en précisant que cette question de cybermenace est prise en charge par une direction spécialisée au sein de Sonatrach.

Dans ce contexte, M. Belhocine a assuré que le groupe pétrolier disposait de compétences algériennes en matière de cybersécurité et de la sécurisation technologique des installations et d’une politique de veille à la fidélisation de ces expertises.

Il a également ajouté que grâce aux moyens technologiques à la pointe de la technologie, Sonatrach avait fait face à ce type d’attaques «avec brio».