Les travailleurs du journal El Watan ont suspendu leur mouvement de grève et le journal réapparait ce mercredi 17 août sur les étals des kiosques.  

La direction du journal a rendu public un communiqué dans lequel elle a expliqué que le règlement de la crise du quotidien « passe en premier par la reprise du fonctionnement normal de l’entreprise ».

« C’est avec soulagement qu’El Watan réapparaît aujourd’hui dans les kiosques après un mouvement de grève observé par les travailleurs. Ce débrayage a eu pour cause le non-paiement des salaires pendant 5 mois », a indiqué un communiqué d’El Watan.

« La direction du journal se félicite que les travailleurs aient pris conscience que le règlement de cette crise passe en premier par la reprise du fonctionnement normal de l’entreprise », ajoute la même source.

La direction du journal a indiqué aussi qu’ »il s’agit de se réapproprier le lectorat et de générer des ressources susceptibles de faire face aux diverses contraintes financières, dont celle, prioritaire, de régler la question du versement des salaires des travailleurs. Il s’agit aussi de s’atteler à apaiser le climat social à l’intérieur de l’entreprise par une série de consultations avec le partenaire syndical ».

« Il faut rappeler que l’un des principaux éléments de la crise actuelle se situe dans le blocage de tous les comptes bancaires de la SPA El Watan, mesure contre laquelle une requête en référé auprès du tribunal compétent a été déposée en vue du déblocage des salaires des travailleurs, tel que prévu par la loi », a détaillé la direction d’El Watan.

La même source a fait savoir que « parallèlement, un appel a été lancé aux pouvoirs publics pour qu’El Watan puisse bénéficier des mesures gouvernementales d’accompagnement des entreprises ayant souffert de la pandémie de Covid-19. Malheureusement, cet appel est resté jusqu’à maintenant sans écho ».