À la suite de l’arrestation mercredi soir de Anis Rahmani, patron d’Ennahar par la brigade de recherche et d’investigation de Bab Jdid, appartenant à la gendarmerie nationale, le groupe médiatique a publié ce jeudi 13 février un communiqué pour donner des détails sur cette affaire.

Le groupe médiatique a affirmé que «Anis Rahmani a été arrêté mercredi, aux environs de 16h00, par des éléments en civil et conduit au siège de la brigade de recherche et d’investigation de Bab Jdid sans recevoir aucune convocation ».

Le groupe médiatique a affirmé « qu’jusqu’à ce jeudi, Anis Rahmani n’a pas été présenté à aucune autorité judiciaire », indiquant qu’il « a été arrêté quelques temps après avoir quitté le siège d’Ennahar TV en se dirigeant avec sa voiture, accompagné de sa femme, vers la demeure de sa mère sise au quartier Kourifa, à El Harrach (Alger) », indique la même source.

Le groupe médiatique a affirmé qu’au « niveau du quartier La Concorde, trois voitures on fait barrage à celle dans laquelle se trouve Anis Rahmani et sa femme. Il a été ensuite embarqué sur une voiture de type Hyundai Accent avec vitres teintées », ajoute encore la même source.