Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a affirmé, jeudi 7 janvier que « la société Kaspersky a fait échouer 95.000 attaques électroniques contre notre pays, classé en 2018, premier pays arabe et 14e au monde à être exposé aux attaques électroniques. »

Il a ajouté que « le site Facebook a démantelé, en novembre 2020, sept réseaux activant en faux comptes et pages dans cinq pays dont le Maroc ».

Dans un entretien accordé au site électronique Dzaïr News, le ministre a indiqué que l’Algérie, l’un des pays les plus exposés à la cybercriminalité, est capable de faire face aux différentes formes de la cybercriminalité grâce à ses moyens juridiques et ses potentialités humaines et matérielles.

« L’Algérie est capable, grâce à ses moyens juridiques et ses potentialités humaines et matérielles, de faire face aux différentes formes de cybercriminalité. L’opérateur publique ‘Algérie Télécom’ a créé un centre opérationnel de cybersécurité visant à contrer toutes les attaques électroniques ciblant l’ensemble des structures de l’entreprise », a-t-il assuré.

Le ministre a précisé que « cette guerre électronique +malveillante+, connue de tous, est contrée au moment opportun et avec l’efficacité nécessaire par les médias nationaux publics et privés, en sus de la réponse des citoyens aux détracteurs de l’Algérie sur les réseaux sociaux ».

Il a exprimé le souhait de voir les sites électroniques, qui seront créés en vertu du décret exécutif sur l’activité des médias sur internet, participer « avec force » à la lutte contre les attaques électroniques contre l’Algérie et contre toute atteinte à la liberté et la dignité d’autrui.