La Présidence de la République a affirmé, ce samedi 15 février, que l’inobservation de son communiqué du 28 décembre dernier, sur la diffusion de l’information officielle émanant de la Présidence de la République, par des médias nationaux privés et différents supports et plateformes de communication « est une obstination à propager des informations fausses et mensongères, qu’assumeront entièrement ceux qui les diffusent ».

« La Présidence de la République rappelle, encore une fois, les médias nationaux privés et les différent supports et plateformes de communication, qui n’ont pas observé son communiqué du 28 décembre dernier, portant sur la diffusion des informations officielles émanant de la Présidence de la République, que toute information à caractère protocolaire ou lié aux relations internationales, dans le volet relatif à l’activité du Président de la République, doit être recueillie exclusivement de la source officielle auprès de la Présidence de République ou reprise des communiqués rendu publics par le canal de l’agence Algérie Presse Service (APS) », souligne la Présidence dans un communiqué.

« L’inobservation du communiqué suscité constitue une transgression préméditée des règles de déontologie est une obstination à propager des informations fausses et mensongères, qu’assumeront entièrement ceux qui les diffusent », conclut le communiqué.