Un premier crédit de 1,1 milliard de dinars a été débloqué au profit de l’Entreprise nationale des industries de l’électroménager (Eniem) de Tizi Ouzou, en situation d’arrêt technique de ses activités depuis hier, suite à des contraintes financières, a rapporté hier l’APS, qui a cité le président-directeur général (PDG), Djilali Mouazer. 

M. Mouazer a fait savoir que «la banque a été instruite par les autorités centrales afin de débloquer les crédits, suite à quoi un premier montant de 1,1 milliard de dinars a été débloqué jeudi dernier».

L’entreprise nationale des industries électroménagères, (ENIEM), qui fait face depuis l’été dernier à des contraintes financières et d’approvisionnement en matière première.

Il y a quelques jours, la direction générale de l’ENIEM, informait ses travailleurs que « l’employeur et le partenaire social se voient contraints de convenir d’un arrêt technique d’activité à partir du 22 février prochain, et ce, conformément à la convention collective de l’entreprise. » 

Dans une déclaration à l’APS, le président-directeur général (PDG), Djilali Mouazer, a indiqué Ce montant permettra à l’Eniem de couvrir ses besoins urgents, à savoir l’approvisionnement en matière première (les collections CKD/SKD pour le montage d’appareils électroménagers) nécessaire à la reprise de l’activité de cette entreprise nationale, notamment l’activité de production.

APS