Différentes thématiques ont été traitées lors de la visioconférence animée ce mardi 20 septembre par le vice-président en charge des relations publiques pour la région méditerranéenne et Afrique du Nord de Huawei, Adnane Ben Halima.

Évoquant, d’emblée, le programme international d’accompagnement de startups baptisé « Programme Spark », lancé par Huawei en 2022, il a affirmé qu’il est en cours de déploiement en dans la région de l’Afrique du Nord.

« C’est un programme qui vise à vise à aider les startups à se développer en leur apportant un support technique », a-t-il déclaré, affirmant que l’objectif est également de les faire participer à des événements internationaux afin de leur donner plus de visibilité.

Adnane Ben Halima a précisé aussi que ce programme offre des ressources Cloud gratuites, une formation technique et un soutien spécialisé aux start-up éligibles, tout en permettant de profiter des opportunités commerciales de l’écosystème Huawei Cloud.

« Ce programme permet en outre aux startups algériennes d’aller vers les marchés internationaux avec un accompagnement dans les salons et foires mondiales ainsi qu’une promesse de VC’s à l’international. Il sera une occasion aux startups Algériennes briller à l’international », a-t-il détaillé.

Il a indiqué concernant la 5G et la cybersécurité, qu’il n’existe actuellement qu’un seul réseau de la 5G en Afrique du Sud et les autres lancés à travers le continent africain ne sont que des réseaux expérimentaux.

Il a précisé, par ailleurs, que « l’année 2023 s’annonce très riche en matière de lancement de la 5G.

Concernant la relation entre la 5G et la cyber sécurité, M. Ben Halima a rappelé que Huawei accorde une très grande importance à la sécurité des données des utilisateurs. D’ailleurs, il dira que la 5G n’est qu’une continuité de la 2, 3 et la 4G. “Certes la 5G sera plus rapide 10 fois plus rapide que la 4G mais Huawei veillera toujours à assurer la sécurité des utilisateurs. Pour le conférencier, Huawei a installé 1500 réseaux à travers le monde et plus de 3 milliards personnes utilisent les infrastructures de Huawei. Ainsi, aucune faillite n’a été enregistrée par Huawei.

Il a affirmé que Huawei est conforme et respecte toutes les lois et toutes les normes internationales, faisant savoir que des laboratoires ont été mis en place afin de tester la conformité des équipements de Huawei.