La Cour d’Alger a été saisie du dossier de corruption dans lequel a été impliqué Ericsson en Algérie, a rapporté, ce mardi 24 décembre, le quotidien le Soir d’Algérie.

« La justice algérienne s’est, en effet, saisie du dossier et, selon une source bien informée, l’affaire est désormais entre les mains de la cour d’Alger après que le tribunal de Dar-el-Beïda s’en est dessaisi », a rapporté le quotidien.

Le deuxième équipementier suédois des télécoms a été aussi poursuivi aux Etats-Unis et obligé à payer une amende record de 01 milliard de dollar pour clore des enquêtes anti-corruption ouvertes à son encontre.

« Quelques jours après avoir dû accepter de s’acquitter d’une amende record de plus d’un milliard de dollars à la justice américaine pour avoir enfreint le Foreign Corrupt Practices Act, une loi anti-corruption américaine, dans le but d’obtenir des marchés dans plusieurs pays, Ericsson, le 2e équipementier mondial des télécoms, doit faire face au même genre d’accusations en Algérie », a écrit le Soir d’Algérie.

À noter que les enquêtes touchaient tous les équipementiers en télécom à l’image de ZTE, Huawei, Nokia et autres.