Le ministère de l’Education nationale, en concertation avec le ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, étudie la possibilité du blocage de l’accès à internet durant les prochains examens du Baccalauréat, prévus le 16 juin.

La décision a été annoncée hier, mardi, par Abdelhakim Belabed, premier responsable du secteur de l’éducation, qui affirme que son ministère lancera des consultations avec le département de Houda-Imane Faraoun pour mettre en œuvre l’option du blocage de l’accès à internet et les réseaux sociaux lors de la première heure de chaque examen du BAC.

Pour lutter contre la fraude et la fuite des sujets sur les réseaux sociaux, les deux ministères sont en discussions pour couper l’internet et l’accès à Facebook durant toute la durée du BAC, à savoir : 5 jours.