Après avoir installé le premier centre de formation et d’exhibition de Huawei en 2017 dans les locaux de l’Agence nationale de développement des parcs technologiques (ANPT), cette dernière s’est associée, hier, mardi 23 juin, avec la société chinoise ZTE pour la mise en place d’un centre qui constituera un point de départ pour les essais du lancement de la technologie pré-cinquième génération (Pré 5G) en Algérie.

Lors de cet évènement, le ministre de la Micro entreprise, des Start-ups et de l’Economie de la connaissance, Yacine Djeridene, a indiqué que ce centre expérimental se voulait « un acquis technologique pour l’Algérie et témoigne du niveau de la coopération entre les deux pays, en général, et entre l’ANPT et ZTE activant en Algérie en particulier ».

Cette coopération vise le transfert des technologies de communication aux étudiants algériens pour leur permettre de mieux assimiler la technologie des fibres optiques, de l’internet et des télécommunications de la Prè 5G, a-t-il soutenu.

« Cette initiative se veut un modèle de coopération à suivre par les entreprises nationales avec les sociétés étrangères, en se basant sur le transfert des technologies et la formation des compétences et partant la création davantage de postes d’emploi », a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’ambassadeur de la République de Chine en Algérie, Li Lianhe a estimé que la coopération algéro-chinoise dans le domaine de l’innovation technologique et la télécommunication avait abouti à des résultats importants, saluant par la même les résultats de la coopération entre la société chinoise ZTE et l’ANPT, laquelle s’est soldée par la création d’un centre mixte en vue de contribuer au développement des technologies d’information et télécommunications.

Rappelant que la coopération Huawei avait déjà réalisé le Premier Centre d’exhibition et de formation au sein de l’ANPT depuis 2017.Huawei avait également testé la 4.5G depuis le mois de novembre de l’année 2018 à Oran avec l’opérateur de la téléphonie mobile Mobilis. Le résultat était 100 Mégabits par seconde. Une première en Algérie.